Une équipe pluridisciplinaire

Découvrez les personnalités et les talents qui apportent leurs expertises et leur aide méthodologique dans la conduite des études et des projets.

Sophie Boissard

Sophie Boissard

DIRECTRICE GÉNÉRALE DE KORIAN PRÉSIDENTE DE LA FONDATION KORIAN POUR LE BIEN VIEILLIR

Sophie Boissard a acquis une large expérience en matière de politique sociale et de santé publique à travers les différentes fonctions qu’elle a exercées au Conseil d’État, au Ministère du travail et des affaires sociales et au Ministère de l’économie et des finances. En 2008, elle a rejoint le groupe SNCF, pour créer dans un premier temps « Gares & Connexions », activité où elle mettra au coeur de la stratégie les relations de proximité et la création de lieux de vie dans les territoires.

Elle a également été en charge, entre 2012 et 2014, de la stratégie et du développement du Groupe SNCF, où elle s’est notamment investie dans la diversification des activités du Groupe, notamment à l’international, et dans les partenariats stratégiques et l’innovation.

Elle est par ailleurs membre du conseil de surveillance d’Allianz, membre du Conseil d’administration
de l’AFEP.

Jean-Pierre Aquino

Jean-Pierre Aquino

MÉDECIN GÉRIATRE

Professeur associé au collège de Médecine des Hôpitaux de Paris; membre de la Conférence des financeurs du département des Yvelines, Président du Conseil territorial de santé des Yvelines, Jean-Pierre Aquino a été Collaborateur des Ministres Michèle Delaunay et Laurence Rossignol, d’octobre 2012 à mars 2015. Son expertise et son pragmatisme viennent enrichir les travaux de la Fondation pour le Bien Vieillir Korian.
 
Jean Pierre Aquino est surtout un expert de la prévention de la perte d’autonomie. Il multiplie d’ailleurs ses actions au sein de la Fondation Médéric Alzheimer, dont il est le conseiller technique ou encore de l’AIFGG (Association Internationale Francophone de Gériatrie et Gérontologie) où il a exercé en qualité de président. Il est également co-auteur de plusieurs travaux: le plan national Bien vieillir, le Plan national de prévention de la perte d’autonomie, en lien avec la loi d’adaptation de la société au vieillissement.

Gilles Berrut

Gilles Berrut

Gérontologue

Cet expert du Grand-âge a fondé en 2011 le Gérontopôle Autonomie Pays de la Loire, une plateforme régionale de développement économique, de recherche, de formation et de conseil consacrée à la longévité et la transition démographique du vieillissement de la population. Il accompagne la Fondation Korian pour le bien vieillir pour réfléchir sur la façon de favoriser l’anticipation médicale et l’accompagnement des personnes âgées.
 
Gérontologue, chef du Pôle Hospitalo-universitaire de Gérontologie Clinique du CHU de Nantes, professeur des Universités, Praticien Hospitalier, Gilles Bérrut est également vice-doyen attaché à la formation continue de la faculté de médecine de Nantes.
 
Diplômé en études approfondies de neurosciences, en études
spécialisées complémentaires de médecine vasculaire et de
gériatrie, ce médecin a placé son expertise au service de multiples
publications et occupe le poste de rédacteur en chef de la Revue
Gériatrie Psychologie et Neuropsychiatrie du Vieillissement. Représentant de la France à l’OMS Europe pour les risques climatiques et le vieillissement, il fait partie des membres du comité technique du plan national Bien Vieillir depuis
2006.

Aude Letty

Aude Letty

Déléguée Générale

Aude Letty a participé aux côtés de Philippe de Normandie à la création de l’Institut du Bien vieillir Korian devenu aujourd’hui Fondation Korian pour le Bien Vieillir. Elle est en charge du suivi et de la coordination de tous les projets en cours et à venir. En charge également des relations avec les partenaires de la fondation, elle attache une attention toute particulière à l’innovation à partir du moment ou elle correspond à un usage quotidien de la vraie vie.
 
Juriste, titulaire d’un DESS en Droit Médical, Aude Letty occupe, à partir de 2002, la fonction de gestionnaire du Centre de Recherche Clinique du CHU de Poitiers. Elle enchaîne, l’année suivante avec un poste de gestionnaire de l’association Aisne Préventis dans le cadre du lancement de la campagne de dépistage du cancer du sein.
 
Puis en septembre 2004, elle intègre le Groupe Sérience, rebaptisé depuis Korian où elle est chargée de différentes missions.
 
Toujours chez Korian, elle est aujourd’hui directrice de l’innovation Santé et également déléguée générale de l’Institut du Bien Vieillir.

Philippe Cahen

Philippe Cahen

PROSPECTIVISTE

Philippe Cahen se projette dans notre futur non pas à 5 ans mais dans 20 ou 30 ans. A partir de « signaux faibles, petites informations parfois très fugaces, qui donnent des idées » relevées dans diverses sources, il imagine de quoi sera fait demain. Avec la fondation du Bien Vieillir Korian, il nous aide à imaginer comment nous vieillirons demain.
 
Créateur et conseil en prospective, Philippe Cahen évolue ssentiellement dans le domaine de l’industrie, du commerce et de la distribution. Il intervient également comme conférencier sur la thématique des signaux faibles. Une méthode de prospective qu’il développe dans une lettre mensuelle et dans l’un de ses ouvrages intitulé – Signaux faibles, mode d’emploi, déceler les tendances, anticiper les ruptures – , gratifié du prix de l’intelligence économique en 2011.

Marie de Hennezel

Marie de Hennezel

PSYCHOLOGUE CLINICIENNE

En 1992, elle relate ses expériences dans La mort intime, préfacé par François Mitterrand. Pionnière dans l’accompagnement de la fin de vie au sein de la première unité de soins palliatifs française, elle n’a cessé de militer pour une diffusion de la culture palliative. Marie de Hennezel collabore étroitement avec la Fondation Korian sur l’accompagnement de la fin de vie en établissement et la relation des hommes et des femmes avec le bien vieillir.
 
Psychologue clinicienne depuis 1975 et psychothérapeute. Marie de Hennezel, a également suivi un cursus universitaire de psychanalyste, qu’elle a complété par différentes formations auprès d’experts en haptonomie ou en psychologie analytique. En 1992, elle fonde avec Jean-Louis Terrangle l’Association Bernard Dutant – Sida et Ressourcement – pour venir en aide aux personnes séropositives. Très engagée dans l’amélioration des conditions de la fin de vie dans le cadre de missions gouvernementales ou de conférences, elle est l’auteur de nombreux ouvrages autour de ce thème.

Pierre DENIS

Pierre DENIS

PRÉSIDENT D’ASSOCIATION, CHEF D’ENTREPRISE

Très impliqué depuis sa création dans le développement de l’Institut du Bien Vieillir, il s’intéresse tout particulièrement à l’accompagnement de la fin de vie et travaille actuellement sur un documentaire. Il milite avec Aidant attitude pour faire connaitre la cause des aidants proches auprès du grand public, des politiques et des entreprises. Selon lui « un aidant bien informé est un aidant moins stressé et plus efficace. Soutenir et accompagner le développement du bien vieillir, prendre soin de l’autre est essentiel quelque soit notre âge. Cela nous fait prendre conscience de notre propre état. »
 
Pierre Denis a occupé pendant une vingtaine d’années des fonctions dans le domaine du Marketing, de la Communication et du Développement commercial au sein du Groupe Total puis BPCE (Banques populaires Caisses d’Épargne). Il a ensuite accompagné ses parents, sa mère décédée à 61 ans d’un cancer puis son père atteint de la maladie de Steel Richardson pendant 8 années. Il crée ensuite en 2010 le premier fonds de dotation dédié à l’information et la prévention des aidants, Aidant attitude. Il fonde en 2014 Pitchnews une agence de communication digitale spécialisée sur la santé et les problématiques de l’accompagnement des personnes gravement malades ou handicapées.

Frédérique Pain

Frédérique Pain

DIRECTRICE DE LA RECHERCHE ET DE L' INNOVATION STRATE

Frédérique Pain est chargée de l‘innovation et de la recherche pour l’école de design Strate depuis 2013. Elle s’intéresse tout particulièrement aux technologies émergentes et à la notion d’expérience dans le design. Depuis 2017, Frédérique Pain a lancé EXALT, un laboratoire commun sur la valeur économique du design et sa création de valeur par l’expérience avec deux laboratoires académiques de renom : le codesign lab de TélécomParisTech et le CRG de l’Ecole polytechnique. Elle vient renforcer le Comité de la fondation Korian pour apporter son regard moderne et innovant.
 
À l’issue d’une formation scientifique, avec un Master obtenu à l’ENSAM Paris Tech, Frédérique Pain a débuté sa carrière chez EADS puis à intégré l’industrie des télécommunications pendant quinze ans, chez Alcatel Lucent, Bell Laboratories. Son nouveau challenge chez Strate lui permet de conjuguer son intérêt pour l’humain au cœur de la société, du design et de l’innovation et de mener des recherches sur l’empathie artificielle et les robots sociaux. Elle dirige les formations post diplôme MBA management by design et le master Innovation et Design ainsi que des partenariats industriels et la formation continue pour les entreprises.

Clément Rousseau

Clément Rousseau

DESIGNER

Clément Rousseau considère que l’innovation joue un rôle clé dans l’entreprise et qu’elle en est désormais l’un des enjeux les plus porteur de sens. Pour lui il n’y a pas d’innovation sans design ! Curieux et désireux de partager son expérience pour réfléchir sur « qu’est-ce que bien vieillir ? » et imaginer ce que sera vieillir demain, il apporte aux projets de la Fondation Korian sa vision non médicale et sa créativité.
 
Après un diplôme de designer en architecture d’intérieur, obtenu à l’école Camondo, célèbre pour avoir formée Philippe Starck ou Pierre Paulin, Clément Rousseau consacre le début de sa vie professionnelle au design industriel chez Raymond Loewy. Il étend ensuite son champ d’expérience à la communication hors-média et fonde, en 1985, Plan créatif, une agence de design global, caractérisée par la pluralité de ses savoir-faire. Au fil du temps, l’agence évolue en groupe de communication et a accueilli plus de 100 employés.

Dr Marie-Françoise FUCHS

Dr Marie-Françoise FUCHS

MÉDECIN, PSYCHANALYSTE

Véritable militante du bien vieillir, Marie Françoise Fuchs prône l’autonomie des personnes âgées et le fait qu’elles soient utiles pour la société. Être vieux ne signifie pas d’arrêter de vivre, bien au contraire, « il y a tant de choses qui restent à faire, et à accomplir ». Elle apporte à la fondation du Bien Vieillir Korian son regard de « plus si jeune, pas si vieille », et toute son expérience des projets qu’elle a mené durant sa vie et qu’elle continue à animer.
 
Marie-Françoise Fuchs fonde en 1994, l’École des grands parents européens sur le modèle de l’École des parents. Mobilisée sur l’intégration de la génération des seniors dans la société, elle crée, en 2008, l’Association Old’Up dont elle reste aujourd’hui Présidente d’honneur. Depuis ses origines, Old’up défend l’idée de « donner du sens et de l’utilité à l’allongement de la vie » et met en place, tout au long de l’année, des actions de terrain et des ateliers de réflexion autour de la problématique du vieillissement actif. Marie- Françoise Fuchs est également l’auteur de plusieurs ouvrages sur le thème des grands-parents, dont le dernier Comment l’esprit vient aux vieux a été publié par Érès fin 2016.

Stéphane HUGON

Stéphane HUGON

SOCIOLOGUE, CHERCHEUR

Cet expert en innovation sociale et en technologie est l’auteur de plusieurs ouvrages dont « Circumnavigations : L’imaginaire du voyage dans l’expérience Internet, publié en 2010 ». Il a collaboré étroitement avec la Fondation Korian sur le baromètre européen du bien vieillir. Stéphane Hugon explore avec talent les nouvelles formes d’expression de la subjectivité et de l’être-ensemble. Il analyse les transformations opérées sur le bien vieillir.
 
Sociologue et chercheur au Centre d’Études sur l’Actuel et le Quotidien à la Sorbonne, Stéphane Hugon enseigne également à l’ENSCI (École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs). Il est, par ailleurs, cofondateur du cabinet Eranos, une société d’étude et de conseil dans le décryptage des imaginaires technologiques contemporains et responsable du GRETECH, un groupe de recherche sur la technologie.

Professeur Claude JEANDEL

Professeur Claude JEANDEL

Médecin gériatre

Responsable du pôle de gériatrie du CHU de Montpellier, Claude Jeandel a exercé plusieurs fonctions au sein de ce même CHU. Il est également Président du Conseil National Professionnel de Gériatrie. Conseiller gériatrique auprès de nombreuses instances administratives et sanitaires françaises, il est devenu un référent incontournable des politiques gériatriques et gérontologiques de notre pays mais
aussi pour la fondation Korian.
 
Membre de la Commission nationale du Plan Alzheimer 2007, il a co-présidé, en 2013, « le comité national sur le Parcours de santé des PAERPA ». Expert sur les problématiques du Grand Âge, auteur du rapport ministériel « programme pour la gériatrie » de 2007 et de nombreux ouvrages pédagogiques dont le guide P.A.P. A. Il compte 150 publications à l’international. On retient particulièrement « 13 mesures pour une prise en soin des résidents en EHPAD » rédigé en 2009 et « Consultation de prévention destinée aux personnes âgées de 70 ans » écrit en 2007. Son article, « Comment adapter la prise en charge des personnes âgées en établissement de santé », a reçu le Grand Prix du jury 2015 de la Revue hospitalière de France.

Hélène Cardin

Hélène Cardin

JOURNALISTE

Hélène Cardin a été l’une des voix connues et familières de l’émission de radio « le téléphone sonne ». Elle a beaucoup travaillé et s’est impliquée contre le sida : « Le sida a tout perturbé: la science, la médecine, la politique, le domaine social et associatif… quelque 30 millions de personnes ont été tuées par le virus en trente ans. » Elle est très investie sur les questions de santé liées au bien vieillir.
 
Journaliste, spécialisée dans les questions de santé, Hélène Cardin dirige pendant trente ans la rubrique santé-médecine de France Inter. Elle publie également un certain nombre d’ouvrages autour de ces thèmes comme La révolution Sida, en 2013, ou encore Aimer sans risque, en 2008, dans lequel elle passe en revue les questions essentielles qui touchent à la sexualité. Aujourd’hui, Hélène Cardin met son expérience au profit de nombreux colloques où elle intervient en qualité d’experte de la santé.

Loïc JOSSERAN

Loïc JOSSERAN

CHERCHEUR EN SANTÉ PUBLIQUE

Professeur d’université (PU-PH à l’Université de Versailles), Loïc Josseran est également médecin et chercheur en santé publique. Médecin épidémiologiste à l’Institut de veille sanitaire de 2003 à 2010, il occupe ensuite le poste de conseiller technique chargé de la santé publique, de la sécurité sanitaire et de la prévention de 2010 à 2012 dans le cabinet de Nora Berra, alors secrétaire d’État chargée de la Santé. Il apporte son expertise à la Fondation Korian, sur la construction d’une base de données prédictive pour la veille et le suivi épidémiologique en établissements
 
Il a développé un système de surveillance sanitaire en temps réel fondé sur les services d’urgences hospitaliers (260 services), les associations Sos Médecins (55 associations) et les états civils informatisés de communes (3000 communes). Ce système rassemble quotidiennement les données produites par ces différentes sources et permet le suivi au quotidien de l’évolution de l’état de santé de la population française. Chef de projet métier pour le développement d’une application informatique permettant l’intégration, la restitution, la production automatisée de bulletins et l’analyse de ces données. Il a publié une vingtaine d’articles scientifiques.

Philippe Gutton

Philippe Gutton

PROSPECTIVISTE

Médecin, psychiatre et psychanalyste, Philippe Gutton occupe également le poste de Professeur des Universités à Paris VII, où il a longtemps dirigé l’UFR de Sciences humaines cliniques. Il fait partie de « la première génération qui vit et découvre le vieillissement durable » comme aiment à le souligner les membres de Old’up dont il est le président depuis mars 2016. À ce titre il apporte toute sa réflexion sur le bien vieillir pour sortir des préjugés sur la vieillesse.
 
En 1983, il fonde la revue Adolescence, une publication essentiellement destinée aux psychanalystes, aux psychologues et aux universitaires, qu’il va diriger jusqu’en 2014. Directeur de l’École des Parents, ce spécialiste de la jeunesse peut aussi bien intervenir en qualité d’expert judiciaire sur des questions relatives à la délinquance des mineurs, que dans l’accompagnement d’adolescents en crise. Depuis 2016, il préside également l’association Old’up qui s’est donnée pour mission de « donner du sens et de l’utilité à l’allongement de la vie ».

Professeur Gérard VIENS

Professeur Gérard VIENS

Professeur d’économie et de gestion de la santé

Professeur honoraire d’économie et de gestion de la santé et fondateur de Masters spécialisés dans le management hospitalier à l’ESSEC, Gérard Viens s’adresse essentiellement aux responsables des établissements de santé publics et privés. Il est aussi membre du bureau national de l’Alliance maladies rares et du conseil d’administration de l’Association française du syndrome d’Angelman. Il sait mettre en perspective les chiffres clés de notre économie de santé pour donner des repères sur les projets de la fondation Korian pour le Bien Vieillir.
 
Il exerce différentes missions au sein d’organismes publics tels que la Caisse Régionale d’Assurance Maladie d’Ile-de-France, où il est administrateur ou encore la Commission des Comptes de la
Santé. Il est, par ailleurs, rapporteur général de la mission ministérielle sur la modernisation du financement des établissements de santé. Impliqué dans la lutte contre le cancer, membre de l’intercommission de recherche clinique de l’INSERM et président du Conseil Scientifique des Journées Pharmaceutiques Sanofi, Gérard Viens est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Gérer la qualité et les risques à l’hôpital, réalisé en collaboration avec Pierre Anhoury ou encore La Gestion des achats et des stocks à l’hôpital co-écrit avec René Faitot.

Serge Guérin

Serge Guérin

SOCIOLOGUE

Serge Guérin a été rédacteur en chef de Réciproques, une revue de recherche en proximologie. Il a également travaillé aux côtés de la Ministre Michèle Delaunay sur un droit au répit pour les aidants proches. Avec le philosophe Pierre-Henri Tavoillot, il montre que la guerre des générations qui opposerait une jeunesse « moderne et pauvre » à des seniors « ringards et riches », est une idée reçue et qu’au contraire le lien intergénérationnel se renforce dans notre société. Il est président du Comité scientifique de la Fondation Korian pour le Bien-Vieillir.
 
Sociologue, expert des questions relatives au vieillissement et aux enjeux de la seniorisation de la société, Serge Guérin est professeur au Groupe INSEEC. Il enseigne également dans le master Politiques gérontologiques de Sciences Po Paris. Rédacteur en chef de la revue Réciproques. Il intervient au sein de nombreux médias tels que Management et Avenir, Écologie et Politique ou encore Notre Temps et Géroscopie Magazine. Auteur d’une vingtaine d’ouvrages consacrés aux problématiques des seniors, il a activement participé à l’Appel pour l’équité en faveur des aidants dans l’intention d’ouvrir des droits spécifiques pour les aidants bénévoles.

Nathalie Salles

Nathalie Salles

Professeur et praticien hospitalier en gériatrie

Nathalie Salles est Professeur des universités et praticien hospitalier en gériatrie au centre hospitalier universitaire de Bordeaux, chef du pôle de gérontologie clinique.

Présidente du groupe de travail SFGG sur les équipes mobiles de gériatrie, Membre du Conseil d’administration de la SFGG, elle préside la société française de télémédecine. Elle est pilote médical de l’expérimentation aquitaine de télémédecine menée en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes : plus de 50 EHPAD équipés et plus de mille téléconsultations réalisées.

Directrice d’étude du DIU national de télémédecine depuis 2016
Coordonnatrice de recherche d’un PREPS ( Programme de recherche sur la performance du système de soins) sur la télémédecine en EHPAD. Elle s’intéresse tout particulièrement aux améliorations possibles pour lutter contre les inégalités d’accès aux soins et améliorer la prise en charge des personnes âgées. La télémédecine est selon elle une solution efficace de plus en plus utilisée et demandée.