Vieillir demain

Musicothérapie : tout savoir sur ses bénéfices

3' Temps de lecture

Ne dit-on pas que la musique adoucit les mœurs ? Elle va même plus loin avec son action sur le stress, l’anxiété et même les troubles du comportement. Des effets dont pourraient bénéficier plus largement les seniors grâce à une pratique maîtrisée de la musicothérapie.

Pour les Grecs, la musique avaient un pouvoir merveilleux sur les âmes(1). Les Chinois, quant à eux, avaient déjà répertorié une centaine de sortes de musicothérapies cinq siècles avant J.-C(2). Il va s’en dire que les bénéfices de la musique ne sont plus à prouver.

Les récentes études(3) sur les bénéfices de la musicothérapies démontrent une diminution des consommations d’anxiolytiques et d’antidépresseurs chez certains patients, mais aussi une baisse significative de la douleur, des fréquences cardiaques et respiratoires(4). Elle peut aussi agir sur les troubles du comportement des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer(5).
Vous avez certainement pu constater par vous-même le caractère apaisant ou « énergisant » d’une musique selon son rythme ou la façon dont on l’écoute. Une musique douce, calme, permettra de canaliser un stress ou une anxiété. A contrario une musique au rythme soutenu, peut développer en nous une énergie euphorisante et nous stimuler dans la pratique d’un sport par exemple ( jogging, cours de gymnastique). Que ce soit en prise directe sur l’humeur de la personne aidée ou pour apaiser une douleur, la musicothérapie réceptive, qui consiste en la diffusion d’une musique adaptée, peut se pratiquer de façon relativement simple. Les personnes en fin de vie, les sujets ayant des difficultés à s’endormir, ou les proches angoissés, dans des conditions de réceptivité, peuvent bénéficier d’un apaisement ou d’un mieux être significatif.
Au-delà du bénéfice largement prouvé dans la littérature de la musicothérapie, il apparaît que la musique est un outil bien accueilli par les malades, mais aussi les soignants et accompagnants. Elle est bénéfique sur le moral, le physique, le partage.

Pour en savoir plus sur la musicothérapie et aller plus loin :
Comme le nom n’est pas protégé, n’importe qui peut s’afficher comme musicothérapeute. Pour assurer l’intégrité de la profession et protéger le public, des associations ont établi des normes de pratique et de formation. – Le Centre International de Musicothérapie (CIM), premier Centre Français de Formation à la Musicothérapie et aux Techniques Psychomusicales depuis 1968.

Sites pratiques :
– Music Care est une application Iphone et Android téléchargeable gratuitement pour vous accompagner dans une démarche de musicothérapie.

(1) L’harmonie des sphères ou Musique des Sphères est une théorie d’origine pythagoricienne

(2) http://ethnomusicologie.revues.org/1499

(3) (1) Guétin S, Giniès P, Touchon J et al. The effects of music intervention
in the management of chronic pain: a single-blind, randomized,
controlled trial. The Clinical Journal of Pain 2012
(2) Gardner WJ, Licklider JC, Weisz AZ. Suppression of pain by sound.
Science; 1960;1;132:32-3

(4) Annales françaises d’anesthésie et de réanimation 2007; 26: 30–38

(5) Dementia and Geriatric cognitive Disorders 2009; 28 : 36-46