Vieillir demain

Le jeu-vidéo : un vecteur de bien être pour les résidants en EHPAD

8' Temps de lecture

Le jeu numérique, caractérisé par l’utilisation de tablettes tactiles ou de consoles de jeu-vidéo, fait partie des thérapies non-médicamenteuses. Le projet « Silver Geek » étudie l’impact de ce type d’activité sur la santé au sein des établissements Korian. Présentation.

nintendo-wii-personnes-agees

Numérique et senior ne sont pas deux termes incompatibles. La preuve ? Selon une étude 81% des personnes âgées aiment surfer sur Internet *. Au delà de ce passe temps, les nouvelles technologies offrent de nombreux avantages notamment en termes d’animation dans les maisons d’accueil de personnes âgées. Pour cela l’Institut du Bien Vieillir Korian a participé au projet « Silver Geek », un collectif réunissant des entreprises, des acteurs publics et des associations sur le thème de la solidarité numérique auprès des seniors.

Dans le cadre de « Silver Geek », l’Institut du Bien Vieillir Korian a lancé dans 18 de ses établissements et sur une durée de 10 mois des ateliers de jeu-vidéo. Durant cette période des kits d’animation (2 consoles de jeu-vidéo, 1 vidéoprojecteur et 5 tablettes tactiles) furent mis à la disposition de chaque établissement. L’objectif de cette étude est de favoriser l’accès au numérique chez les seniors, tout en luttant contre leur isolement par le développement du lien social et intergénérationnel.

Les « exergames » : un enrichissement cognitif à travers une stimulation physique
Le mot exergame est un néologisme créé à partir de la contraction des mots anglais exercise (exercice) et game (jeu). Ce sont des jeux-vidéo d’entraînement ou de remise en forme conçus dans un esprit ludique et communautaire. L’exergame réconcilie plaisir et contrainte en suggérant l’idée que l’effort physique peut être transcendé par le jeu et la volonté de gagner. Par exemple, 94% des seniors pensent que les animations de l’étude « Silver Geek » leur ont apporté et/ou appris quelque chose, tandis que 50% mettent en avant le plaisir de jouer. Sur cet aspect, les bienfaits sont donc d’ordres physiques et psychiques. On observe clairement du plaisir et une meilleure estime de soi chez les résidants. Un réel enrichissement cognitif apparaît pour les seniors. Mais ce n’est pas tout, car toujours selon l’étude « Silver Geek », 75 % des seniors insistent sur l’intérêt du lien social créé lors de ces animations. Les exergames ont donc également une fonction sociale, les résidants accordant plus d’importance au contact direct avec les professionnels de santé ou leurs proches lors de ce type d’activité.

Une revue de littérature
En parallèle du projet « Silver Geek », l’Institut du Bien Vieillir Korian a documenté une revue de littérature sur le thème « Technologies de l’information et de la communication et santé des seniors. » Dans cette revue de nombreuses recherches scientifiques mettent en lumière les bienfaits des exergames sur certaines fonctions cognitives comme la mémoire à court et long terme, la mémoire visio-spatiale ou encore la fluence verbale.

Pour conclure
L’Institut du Bien Vieillir Korian identifie les nouvelles technologies (exergames, mise à disposition de matériel informatique pour des ateliers, surf Internet…) comme un vecteur de bien-être dans le développement cognitif et physique des résidants. Mais cette approche non-médicamenteuse doit être proposée dans un cadre plus large de thérapies. Les exergames associés à des activités comme la musicothérapie ou des ateliers de jeux de sociétés permettent de satisfaire le plus grand nombre et de contribuer de manière transversale au bien être des seniors.

*Chiffre issu du 1er baromètre européen du bien vieillir réalisé en partenariat avec Ipsos pour l’Institut du Bien Vieillir Korian en 2014