Vivre ensemble

Plus de jeu, moins de troubles du comportement

3'40' Temps de lecture

Moins d’anxiété, diminution des troubles du comportement, meilleure socialisation… Tels sont les résultats d’une nouvelle étude sur l’impact du jeu chez les malades d’Alzheimer. Une démarche qui vise à diffuser plus largement les activités ludiques chez les seniors.

Une étude a permis d’évaluer l’impact du jeu sur les troubles du comportement – notamment chez les malades d’Alzheimer. Ces résultats confirment ainsi une intuition déjà bien ancrée dans les établissements mais qui nécessitait davantage de preuves objectives pour en diffuser plus largement la démarche auprès des animateurs et des soignants.

Cette étude a été menée par l’Institut du Bien Vieillir Korian en partenariat avec l’association Ludopole et le CRC de l’Hôpital des Charpennes à Lyon (Centre de Recherche Clinique « Vieillissement, cerveau, fragilité »).