Vieillir demain

Kompaï : le robot compagnon au service des personnes âgées

4' Temps de lecture

Développé par la société française Robosoft, Kompaï est un robot polyvalent conçu pour aider et assister les personnes âgées.

Basée à Bidart dans le sud-ouest de la France, cette start-up organise depuis plusieurs années de nombreux tests afin d’améliorer son premier prototype de robot compagnon. Le fruit de ces recherches a permis de mettre au point Kompaï 2, une version améliorée qui vient tout juste de recevoir le Trophée SilverEco 2016 dans la catégorie meilleure innovation. Grâce à un travail collaboratif avec l’Institut du Bien Vieillir Korian, Robosoft s’apprête à évaluer en EHPAD, l’intervention de Kompaï comme aide intelligente aux déplacements des résidents.

Kompaï

Kompaï 2 : une aide cognitive et physique

Kompaï, qui signifie compagnon en basque, a la forme d’un semi-humanoïde. Haut de 1,40 m pour 40 kg, il a des roues à la place des jambes, pour améliorer sa mobilité. Équipé de capteurs, caméras, microphones et d’un écran tactile, il assiste les personnes dépendantes de deux manières :
Sur le plan cognitif et ludique : il propose des jeux de mémoire et la mise en place d’alertes pour la prise de médicaments ou pour l’hydratation. Il est également capable de gérer des rendez-vous ou encore d’afficher la météo.
Ce robot favorise également les déplacements : assistance physique à la marche, aide pour passer de la position assise à la position debout grâce à des poignées situées le long de son buste.
Grâce à ses capteurs, il peut scanner une pièce, se géolocaliser et repérer les obstacles pour aider au mieux une personne à se déplacer. Enfin, si le robot détecte une anomalie dans le comportement d’une personne, il déclenche une alerte en contactant un médecin ou un membre de la famille.

Un déambulateur 2.0

Dans son travail collaboratif avec des ergothérapeutes et des professionnels intervenant en EHPAD, l’Institut du Bien Vieillir Korian souhaite avant tout évaluer si l’intervention de Kompaï peut favoriser les déplacements des résidents en capacité de marcher avec une aide technique. Dans une logique d’aide à l’autonomie, le robot Kompaï pourrait remplir un rôle de déambulateur intelligent qui permettrait à la fois une présence et un appui physique pour se déplacer, mais aussi redonner une part de liberté de mouvement à certains résidents.

Tout l’objet de ce projet expérimental va être maintenant de tester un prototype en EHPAD, dans les mois qui viennent.