Fondation Korian pour le Bien Vieillir

Jeunes et seniors, deux générations connectées

La Fondation Korian pour le bien vieillir s’engage en faveur de la transmission des savoirs. « Notre expérience quotidienne pour un maintien dans l’autonomie de nos aînés au service de leur bien-être, nous amène à développer des projets favorisant les échanges intergénérationnels devenus incontournables pour la société » indique Sophie Boissard, Présidente de la Fondation Korian pour le Bien Vieillir et Directrice Générale du groupe Korian.

C’est pourquoi, la Fondation Korian pour le Bien Vieillir présente aujourd’hui le 1er rapport de synthèse autour des relations entre les jeunes (15-35 ans) et les leurs aînés (65 ans et +).

Des seniors heureux et épanouis
76% des 65 ans et plus vivent bien leur âge et 66% se sentent épanouis physiquement et psychologiquement. Plus le temps passe et plus les seniors « ont le sentiment de faire moins que leur âge » (61%). Plus d’un tiers de la population des seniors se sent même plus jeune que la génération de leurs enfants, qu’ils aient moins de 70 ans (38%) ou plus de 80 ans (37%).

Vivre l’instant présent : une philosophie de vie commune aux deux générations, jeunes et seniors
Plus les seniors vieillissent, plus ils vivent l’instant présent et prennent la vie comme elle vient (69% des 65 ans et plus). Près d’un jeune sur deux (15-35 ans) vit pleinement sa vie en évitant de penser à demain.

La recherche du plaisir : une philosophie de vie commune aux jeunes et aux seniors
75% des jeunes pensent que le plus important dans la vie est « de se faire plaisir et profiter de la vie ». Les 18-35 ans expriment fortement leur volonté de vivre de nouvelles expériences comme vivre à l’étranger pour 47% d’entre eux.
Les jeunes retraités estiment qu’ils vivent le plus bel âge de la vie « pour se faire plaisir » et pensent qu’il faut en profiter tout de suite sans attendre.

La recherche de la sociabilité et de liens familiaux forts
Des relations très profondes entre les jeunes et leurs grands-parents : 84% des jeunes déclarent avoir beaucoup de complicité avec leurs parents et 62% aiment partager des moments avec leurs grands-parents. De leur côté, 87% de nos aînés disent avoir beaucoup de complicité avec leurs petits-enfants et 43% servent d’intermédiaires entre leurs petits enfants et leurs parents.

Un objectif commun : l’indépendance et la liberté
63% des seniors expriment un besoin de pouvoir décider de leur propre rythme de vie et 75% des jeunes ne veulent dépendre de personne pour décider de leur vie.

Jeunes et seniors : générations hyper connectées

62% des plus de 80 ans envoient des mails, 44% utilisent internet pour gérer leurs finances et près d’un tiers est inscrit sur des réseaux sociaux.
La grande majorité des seniors communique via sms et mms avec leurs petits-enfants (68%) et par internet (63%).

Apprendre de nos aînés
82% des moins de 35 ans aimeraient pouvoir discuter avec une personne centenaire pour qu’elle leur raconte certaines périodes de sa vie. Ils pensent en grande majorité que les personnes âgées sont utiles aux autres.

La génération Y (15-35) et les Baby-boomers (65+) partagent des aspirations communes et se sentent très proches les uns des autres.

Sources :
L’ensemble des données issues de cette enquête proviennent du Baromètre européen du Bien Vieillir Korian1 mais aussi de l’Observatoire Ipsos des 4500 et d’enquêtes publiées pour le CEVIPOF et Notre Temps.



Tous les résultats de l’étude « Jeunes et seniors, deux générations connectées » en téléchargement :