Fondation Korian pour le Bien Vieillir

Deuxième plateau : jeunes et seniors connectés

L’intergénération existe au-delà de toutes nos différences de conviction. C’est le vécu de chacun, au sein de sa famille, qui donne son caractère universel à l’intergénération: les parents transmettent leurs histoires, leurs valeurs, leurs codes de conduite à leurs enfants, et ils s’enrichissent de ce que leurs enfants leur apportent. La réciprocité, l’entraide, la transmission des savoirs et savoir être trouvent leur place naturelle entre les générations.

Le concept d’intergénération étend ce lien à l’ensemble de la société, par l’école, mais aussi par tous les mécanismes d’entraide et d’accompagnement social, entre voisins, et plus largement entre les citoyens de tous âges et de toutes conditions.

Pour autant, n’est-ce pas une utopie de croire que ce lien entre générations pourrait être le ciment retrouvé de nos sociétés? Pour que l’intergénération produise du lien social, de la solidarité, elle a besoin d’être valorisée, soutenue et organisée. Ce n’est pas seulement un lien « naturel », c’est aussi un construit social, une perspective pour améliorer le quotidien de toutes et de tous, à tous les âges.

Les invités de ce plateau : Pierre-Henri Tavoillot, Philosophe ; Philippe Cahen, prospectiviste ; Enora Goulard, Fondatrice de la start-up sociale et solidaire Paupiette ; Dominique Sciamma, Directeur de Strate ; Charlotte Debray, Déléguée générale de la Fonda. Ce plateau sera animé par Sophie