Vieillir demain

Clément Rousseau « Rester en bonne santé, au contact et utile, voici ma définition du bien vieillir. »

L’Institut du Bien Vieillir Korian a réalisé, à partir des résultats du baromètre européen du bien vieillir, une nouvelle étude, afin de mieux cerner chez les seniors l’évolution de leur propre perception en société. Clément Rousseau, designer, nous livre son expertise sur ces nouveaux profils de seniors européens.

 

Comment les seniors se voient-ils vieillir ?

Cette étude sur les profils des seniors européens a été réalisée afin de mieux connaître l’état d’esprit des seniors. Comment vivent-ils leur âge ? Ont-ils l’impression de compter pour la société ? Quels rôles jouent leur famille et leur entourage ? Des questions existentielles sur leur rapport au vieillissement et à la société actuelle.

Une étude dans 4 pays en Europe

Plus de 4 000 personnes de plus de 65 ans ont donc été interrogées dans 4 pays européens (Allemagne, France, Belgique, Italie). La finalité de cette étude est de pouvoir établir un modèle de représentation par pays afin de dresser plusieurs typologies de seniors. Il en résulte six grandes familles : les insouciants bien entourés, les insouciants solitaires, les angoissés, les profils famille, les prévoyants, les solitaires en souffrance.

 

Typologie seniors européens

Identifier l’humain avant tout chose

En tant que membre du comité du bien vieillir, Clément Rousseau s’intéresse particulièrement aux profils qui vont moins bien, à savoir, les angoissés et les solitaires qui représentent tout de même 28% du panel. Pour Clément Rousseau, l’Institut du Bien Vieillir Korian doit redoubler d’efforts et d’attentions envers ces types de profils. Pour lui, l’humanisation par la parole ou les ambiances de vie sont par exemple des débuts de solutions. « On vieillit comme on a vécu, il faut donc bien savoir identifier l’humain derrière le senior ».